Sept mois après le lancement de ma rampe.

Bonsoir,

Voici quelques photos du jour de mon bac, après sept mois de mise en service je suis assez satisfait de ma rampe.
J’ai lu sur plusieurs forums quelques aberrations sur les systèmes de refroidissement, avec des installations constituées de gros ventirads de gamers.

Les miens tournent avec des ventirads simple de pc ancien (cpu Athlon)… et la base de mes leds ne dépasse pas les 40 ou 45°C max , bref ça ne chauffe pas des masses comparé à des cpu.

Mes sps poussent aussi bien qu’avec mon HQI de 400W, et aucuns problèmes en vus.

Voici donc quelques photos assez médiocres (le rendu couleur est bizarre), j’essayerais d’en prendre de meilleurs avec le reflex de mon frère.

DSC01744

DSC01759

DSC01765

DSC01766

Fabien

Culture de phytoplancton

Bonjour,

Jusqu’à présent pour cultiver le phytoplancton j’utilisais des bouteilles en plastiques, mais celles-ci s’encrassaient rapidement, et étaient difficiles à nettoyer, du coup je perdais systématiquement mes souches.

Puis en mars dernier j’ai lancé le bricolage simple et économique que je vais vous décrire ci-dessous, depuis je n’ai pas perdu ma première souche de Nannochloropsis oculata, acheté chez teramer.eu, je conseille d’ailleurs ce site pour la qualité de leurs produits et leur excellent sens commercial.

Nécessaire pour la réalisation d’un réacteur :

– 1 pompe à air, on en trouve toujours une qui traîne quelque part ;).
– 1 vase cylindrique en verre d’un diamètre 10 cm et de 30 cm de hauteur pour moins de 11 € chez Gifi :

SAMSUNG

– 1 Raccord pvc de diamètre 100 mm
(une moitié suffira pour chaque réacteur) moins de 2€.
– 1 Bouchon pvc de diamètre 100 mm, moins de 3€.
– 1 rouleau de téflon, environ 1€.
– Moins de 50 cm de tube pour osmoseur.
– Idéalement, un coude plastique de type osmoseur.

Outillage nécessaire :

– Une scie à métaux.
– Une perceuse.
– Une lime ronde ou demi-ronde.
– Idéalement un taraud du diamètre du coude de type osmoseur.

bricolage1

1er étape, couper en deux le raccord PVC et limer les ergots intérieurs.

Ensuite faire deux tours de bande téflon sur l’ouverture du vase. pas plus,
c’est juste pour maintenir et assurer l’étanchéité de l’assemblage.

Idem, pour raccorder le manchon au raccord.
Ensuite emboîter délicatement le manchon sur le vase, extrémité sciée coté bouchon.
2 cm d’emboîtement suffit, aidez-vous d’un planchette et du poing ou d’un maillet.

bricolage2

Pour le reste rien de particulier, les photos parlent d’elles-mêmes :

bricolage3

bricolage4

bricolage5

Ci-dessous, à droite du Nannochloropsis oculata le lancement d’une souche de Dunaliella salina, les réacteurs en doublons ensuite 😉

fini

Pour maintenir sur du long terme ses souches de phytoplancton :

– Oxygéner correctement.
– Au démarrage et à chaque repiquages, remettre quelques gouttes d’engrais,
personnellement j’utilise de l’engrais pour plante d’aquarium (Florena de Sera).
– Préférer l’éclairage du jour.
– Repiquer lorsque le réacteur est mûr, faible ensoleillement : 2 à 3 semaines.
Grand beau temps : 1 semaine.
– Toutes les deux semaines, vidange, filtration au tamis des contenus,
nettoyage à l’éponge de l’intérieur du corps du réacteur.
– Attention de ne pas contaminer une espèce par une autre,
entre chaque espèces, bien nettoyer les récipients ainsi que le tamis
nécessaire aux transvasements.
– Pour la période d’hiver, compléter par un éclairage horticole.

Et point clé de la longévité des souches :

– Ne pas prélever plus de 1/4 du contenu.

Bon bricolage, et bonne réussite.

ps : j’essayerais de mettre en ligne des nouvelles photos de mon bac prochainement.
Les coraux poussent à merveille sous mon spot à leds 🙂

Fabien

Ma nouvelle rampe DIY, constituée de 2 Leds de 100W (full spectrum).

Comme promis, voici quelques explications sur ma nouvelle rampe de 240W qui remplace mon spot HQI de 400W,

fulled

Matériels achetés:

2X Lumia 5.1- 100w full spectrum 5 canaux. 51$ / pièce sur Aliexpress.
2X Alimentations 36 V 3.3 A à 10$ / pièce sur Aliexpress.
2X 5 Ldd-700H Meanwell Driver sur carte, achetés 51$ / pièce sur ebay.
1X Contrôleur Babyfish 4 voies acheté 65€ sur le site officiel.
2X seringues de pâte thermique achetée 5€ / pièce sur Amazon.

Soit un total d’environ 240€.

Matériels recyclés :

1 Rampe Aquamédic de 340W (HQI) (découpée à la disqueuse pour le passage des LEDS).
2 Blocs de refroidissement (dissipateur + ventilateur) de CPU.
1 Transformateur 12V 1A.
Des fils électriques.
etc…

Les voies bleues 2 et 5 ont été pontées, car le contrôleur n’a que 4 voies leds.

Photo prise à 12h, la puissance est réglée à 90% sur les bleus et les violets,
à 95% sur les blancs, 70% sur les rouges.
Ça semble plutôt sympa et bien réparti mais moins jaune que le HQI,

à midi
Le bac est un peu cracra pour la photo, désolé…
…petit jeu en passant, chercher le cinquième poisson sur la photo.

1% de puissance par canaux pour la photo suivante :

rampe1

ventilo

Le rendu photo est rosé, mais en réalité tire plus sur le bleu:

rampe2

J’ai réduit la puissance pour prendre les leds de face en photo.

rampe3
En fin de journée:
rampe4

rampe5

Des news

Nouvelle rampe d’éclairage DIY en construction,  un peu atypique car  celle-ci sera basée sur deux leds de 100 Watts « full spectrum » 5 canaux chacune pilotables par un contrôleur programmable.


J’ai déjà reçu les leds, les alimentations et les leds drivers sont en cours de livraison,  et le contrôleur,  sans doute un Storm X de coralux.net que je commanderai prochainement,  à moins que je m’amuse à bricoler un interface arduino…

Les deux leds seront montées sur une ancienne rampe aquamedic de 300 Watts  complètement modifiée dont l’écartement des spots sera rapprochés, les leds seront bien sûr refroidies par des dissipateurs et ventilateurs de pc.

La suite en image bientôt 🙂

Le bac en voie de rétablissement

Voici quelques photos prisent aujourd’hui.

DSC01029

Suite à l’hécatombe d’octobre 2012, l’ensemble des sps a disparu (voir l’article précédent).

Changement de stratégie, oubliée la méthode balling et retour au classique réacteur à calcium…
Le bac a également subit un lifting en pierres vivantes, les pierres en sur-plus ont été placées dans le fût annexe.

Ce n’est pas encore le top car je lutte sans fin contre les anémones aiptasia et pire les Majanos…

Prochaine étape :

Le repeuplement en SPS (acropora + montipora plateau) et j’aimerais également retrouver quelques têtes d’euphyllia paradivisa pour refaire une belle boule verte…

DSC01049
Mes chirurgiens se portent très bien, dans un mois cela fera 3 ans que mon Leuco est dans ce bac.

DSC01043
L’ancienne femelle clown est morte durant l’hécatombe, la nouvelle que m’a donné un ami n’arrête pas de pondre…
…au moins pas de souci de consanguinité si je me met à tenter une repro.
DSC01058
Oui je sais, le régulateur de PHmètre indique 8.01…
…je suis déjà en rade de Co2, faut que je trouve un fournisseur de bouteille de 10kg.

A bientôt,

Reprise après crash, Berlinois semi-déporté

Hello,

Me revoilà, après une longue absence suite au crash de mon 400L en octobre dernier (perdu 100% des sps, 90 % du reste sauf les principaux poissons et les mous).

Tout ceci, suite à une explosion de phosphate…
…ayant le choix entre tout arrêter ou repartir sur de nouvelles bases, j’ai finalement opter pour cette dernière alternative, après quand même plusieurs mois de service minimum…

Ennemi NUMBER 1 = La sédimentation générée essentiellement par les pierres vivantes.

On sous-estime bien trop ce problème sur le long terme (+ de 2 ans), les bacs de décantation n’ont souvent de décanteur que de nom…

Les sédiments finissent inexorablement par s’accumuler dans le bac, donc ma priorité, et d’en diminuer les effets et faciliter son évacuation en réduisant le nombre de pierre dans le bac, tout en conservant celles-ci dans un cuve annexée qui a aussi l’avantage de porter le volume total aux environs de 600L.

Dans l’ordre :

Fut plastique de 150L,
La base en béton de portland (+ sable d’aragonite) en fond conique pour l’aspiration des sédiments par siphonnage (vidange par vanne).
Entrée d’eau provenant directement du bac, et sortie en durso en direction de l’ancienne « décante ».
DSC00184

Support de pv improvisé :
DSC00205

Le tout en fonction, brassé par une pompe JAD WM1:
DSC00207

Schéma vite fait des circuits de ma nouvelle usine (les pv du bas ont été enlevées depuis):
Schema1

Il reste quand même des pierres dans le bac principal, mais rehaussées par des supports.
DSC00206b

Faut dire aussi que j’ai un très bon CAF 😉
Ce qui ne va pas m’empêcher d’habiller l’ensemble… peu esthétique… 😳
Voilà bon l’ensemble tourne depuis quelques semaines, à suivre à la rentrée donc…

A bientôt,

Fabien

Petit montage du jour…

…Bon le bac n’était pas complètement clean… et le gros Sacophyton en partie fermé (il vient juste de se ré-ouvrir)… mais je tenais à essayer mon nouveau grand angle sur mon caméscope 🙂

Sur la vidéo le brassage en surface était un peu light car la pompe n’était pas dans son axe habituel.